École Française de Bioénergie Quantique
  • Les différentes actualités de l'École Française
    de Bioénergie Quantique par Yannick Vérité

Pourquoi les corrections ostéopathiques ne tiennent pas la plupart du temps?

Pourquoi les corrections ostéopathiques ne tiennent pas la plupart du temps?
28 décembre 2018 - 
Catégorie : Santé 

 

Lettre aux ostéopathes

 

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi sur certaines personnes les normalisations pratiquées ne tiennent pas ?

Je ne vous parle pas de celles où le résultat est durable sur les séquelles d’un traumatisme physique, non je vous parle de ces douleurs chroniques qui ne sont absolument pas dues à l’usure.

 

J’ai été confronté à cela en tant que praticien et en tant que patient aussi, c’est ce qui a motivé ma recherche sur les causes du caractère éphémère de pas mal de séances.

Il y a quelques années j’ai consulté beaucoup de confrères pratiquant de différentes manières pour un problème de bassin.

 

Mon professeur d’ostéopathie me disait que cela venait de ma position de travail quand je pratiquais et quand j’étais en voiture. Cela ne me parlait pas et régulièrement j’étais obligé de consulter divers ostéopathes ( plus de 10 au total) mais rien n’y faisait, aucune technique : structurelle, crânienne, viscérale, fluidique, ne permettait à mon bassin de rester stable.

 

C’est comme cela que j’ai commencé à m’intéresser au décodage du corps et des émotions et que j’ai découvert que mon bassin ne restait pas en place car depuis plusieurs années j’étais dans une situation dans laquelle j’avais « le séant entre deux chaises ».

Le fait de me positionner et de trouver un équilibre a libéré grandement le problème mais il n’était pas résolu pour autant.

 

J’avais cessé de consulter les praticiens pour cheminer en écoutant mon corps et non plus ce qu’ils me disaient.

 

J’avais remarqué que lorsque je consommais du chocolat et du café, ma douleur augmentait, cela créait une inflammation de la muqueuse intestinale que j’ai traité avec de la zéolite, de la glutamine et certaine souches de probiotiques.

 

Depuis mon bassin est stable, il n’a plus subi aucune manipulation et s’en porte très bien

Je dirai donc à bon nombre d'ostéopathes d’arrêter de se "ruer" sur les symptômes et les blocages, comprenez d'abord ce que le corps essaie de dire à travers ces blocages.

 

Cela a complétement changé ma manière de travailler et je ne faisais quasiment plus une normalisation, le fait de traiter une émotion, un conflit, suffisait la plupart du temps à libérer le blocage. Magique non ? non logique !

 

 

Derrière la fixation vertébrale, il y a la contracture musculaire, derrière la contracture il y a l’irritation nerveuse mais derrière le système nerveux irrité il y a des émotions et derrière les émotions il y a des situations que l’humain n’arrive pas à dépasser. Le blocage, la plupart du temps, est un défi que la personne n’arrive pas à dépasser !

 

 Ajouter un commentaire